http://eepurl.com/iH1LVM
top of page
Rechercher

PRENEZ CONSCIENCE DE QUI VOUS ETES

Dernière mise à jour : 9 nov. 2023


"La misère" dans le monde n’est que le reflet d’une réalité propre à votre propre perception et de ce que vous entendez comme réalité.


Rien ne peut exister si vous êtes dans une approche inconsciente de ce qui est. Vous restez figés dans ce que vous-même vous créez sans vous en apercevoir. Il est temps de prendre conscience de qui vous êtes et des capacités qui vous sont propres. Vous les avez depuis maintenant bien trop longtemps délaissées.

Comprenez le pouvoir qui est en votre possession et agissez de manière à unir vos forces. Le but étant de changer radicalement de vie. Votre futur ne dépend que de vous. Le libre arbitre étant une loi à laquelle nous ne pouvons déroger.


Cette loi universelle pousse chacun à définir ce qu'il sera. Apprenez à vous percevoir tel que vous êtes, dans votre entièreté. Munissez-vous de votre arme la plus précieuse et enveloppez chacun, y compris vous-même d’un amour inconditionnel.


........................................


Je vous échange mon ressenti par rapport à ce message, et comment je l’ai compris. Peut-être le comprendrez-vous d’une autre manière et c’est ok aussi !


Nous avons une perception précise de ce qui nous entoure en étant persuadée que ce que nous voyons et vivons est la réalité. Tout ce qui nous arrive est le reflet de ce que nous émettons et amenons inconsciemment à nous dans la majorité des cas.

En d'autres termes nous attirons à nous ce que nous vibrons (situations, événements, personnes etc…). L'importance est de comprendre que nous sommes bien plus qu'un simple corps. Nous sommes un esprit, un être de lumière doté d'une conscience universelle.


En réalisant l'étendue de ce qui nous entoure et en comprenant que cela est bien plus vaste que le monde physique que nous percevons, nous nous rendons compte que la réalité ne se résume pas à ce que nous voyons à ce moment précis mais à ce qui existe autour de nous mais qui n'est pas palpable et perdure dans le temps à l'infini.

Tout est inter-relié et dans ce qui perdure, il n'y a pas de matière, ni d'espace-temps, de passé et de futur, tout étant interconnectés à ce moment présent dans lequel nous avons le pouvoir de tout changer. Notre esprit perdure.


Le pouvoir qui est en notre possession nous permet alors d'attirer consciemment tout ce que nous souhaitons. En allant plus loin, cela signifie même que notre perception est donc conditionnée à ce que nous croyons voir et que nous nommons notre réalité.


En démontrant que chacun détient sa propre vérité et réalité et qu'aucune n'est fausse puisque amenée par rapport aux vibrations émises (émotions liées à nos pensées paroles croyances etc.) nous comprenons que nous avons le pouvoir de changer cette réalité.


Si nous voyons de la misère autour de nous, à nous d'amener un peu de paix autour de nous. En commençant individuellement et en attirant petit à petit à nous le positif et d'autres personnes vers cette paix : en douceur, sans lutte, toujours POUR amener la paix et non CONTRE la misère.


Pour toucher le plus grand nombre, il faut donc comprendre que notre vibration, notre énergie est importante, elle varie, fluctue et s'entretient alors quotidiennement. Une vie saine, harmonieuse et alignée est nécessaire. Développer son être intérieur est la clé.


Ainsi, pas à pas, l'effet positif de quelques personnes touchera une population entière ! C'est ce que l'on appelle "l'effet 1% Maharishi" qui tient son nom du Maitre spirituel indien qui fut le premier à décrire ce phénomène : il correspond à des études scientifiques menées à l’occasion de conflits prouvant que la criminalité, les hospitalisations, les suicides etc., sont largement diminués lorsque dans une ville plus de 1% de la population pratique la méditation transcendantale.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Message défunt qui recherche son destinataire - 24 fév 24

MESSAGE D’UN DÉFUNT HOMME POUR UNE FEMME : J’ai entendu la chanson « J’aime la galette savez-vous comment » Puis : « J’aimais jouer de la guitare J’en faisais qu’à ma tête mais des fois j’étais tout d

Comments


bottom of page